BlocsDeCompetences .org

-- Construire un parcours de formation --

Chaudronnier formeur aéronautique (RNCP34135)

Formation et/ou diplôme proposée au RNCP par le certificateur : Ministère du travail

Branches de formations NSF

NSF 2xx Domaines technico-professionnels de la production > NSF 25x Mécanique, électricité, électronique > NSF 253 Mécanique aéronautique et spatiale >
>

NSF 2xx Domaines technico-professionnels de la production > NSF 25x Mécanique, électricité, électronique > NSF 254 Structures métalliques (y.c. soudure, carrosserie, coque bateau, cellule avion) >
> NSF 254s Soudage, assemblage, pose, d'ensembles métalliques et de chaudronnerie >

Activités visées

A partir de documents techniques, disponibles au format numérique, et en collaboration avec d'autres opérateurs, ces pièces sont exécutées par combinaison de procédés d'allongement, de retreint, de roulage et de pliage. Ces opérations sont réalisées manuellement et/ou sur machines spécifiques, à l'aide d'outillages de forme ou « en l'air ». Les pièces réalisées par le chaudronnier formeur aéronautique sont produites à l'unité ou en petites séries, à partir de tôles, profilés et tubes. Les matériaux utilisés sont les alliages légers, les aciers inoxydables, les titanes et les inconels Le chaudronnier formeur aéronautique est responsable, en collaboration avec sa hiérarchie et le service contrôle, de la bonne exécution de son travail. La qualité de sa production conditionne la sécurité des usagers et la fiabilité des aéronefs. Les opérations de formage, calibrage, redressage impliquent, maîtrise gestuelle, méthode et compréhension des réactions du métal. Le chaudronnier formeur aéronautique assure la sécurité et la propreté de son poste de travail. Il contribue au développement durable et à la responsabilité sociale de l'entreprise en adoptant les comportements adéquats et en appliquant les règles définies. Dans le secteur de la construction ou de la sous-traitance aéronautique, le chaudronnier formeur aéronautique travaille en station debout et en horaires réguliers. Son activité s'exerce essentiellement dans des ateliers de chaudronnerie, le plus souvent bruyants, pouvant être cloisonnés en fonction des produits réalisés et du matériau utilisé. Dans le cadre de la maintenance, selon l'urgence, il peut intervenir en horaires décalés et directement sur l'aéronef.
[Se référer à la fiche source pour plus de détails]

Appellations professionnelles possibles

  • Chaudronnier aéronautique
  • Chaudronnier formeur.

Environnements de travail

  • Les entreprises de fabrication de pièces de structure et d'assemblage de sous-ensembles aéronautiques (souvent des sous-traitants de rang 1 ou de rang 2).
  • Les entreprises de construction ou de modification des aéronefs.
  • Occasionnellement les ateliers de réparation ou les ateliers de maintenance.

Orientations de carrière & Mobilité professionnelle

METIERS SELON LE CERTIFICATEUR

BLOCS DE COMPETENCES

FRANCE-COMPETENCES
RNCP34135BC01

BLOC :
Fabriquer des pièces chaudronnées aéronautiques sur outillages de forme

Préparer et organiser son intervention de formage sur outillages de forme
Préformer des pièces chaudronnées aéronautiques sur outillages de forme
Régler une pièce aéronautique préformée sur outillages
Ajuster et mettre aux cotes une pièce formée

MODALITES D'EVALUATION:

Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu : b) D'un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat; c) Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d'un parcours de formation.

FRANCE-COMPETENCES
RNCP34135BC02

BLOC :
Former « en l'air » des pièces chaudronnées aéronautiques

Préparer et organiser son intervention de formage en l'air
Former des pièces chaudronnées évolutives.
Mettre en forme des éléments chaudronnés « réglés » aéronautiques
Ajuster et mettre aux cotes une pièce formée

MODALITES D'EVALUATION:

Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu : b) D'un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat; c) Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d'un parcours de formation.