BlocsDeCompetences .org

-- Construire un parcours de formation --

Soudeur assembleur industriel (RNCP34502)

Formation et/ou diplôme proposée au RNCP par le certificateur : Ministère du travail

Branches de formations NSF

NSF 2xx Domaines technico-professionnels de la production > NSF 25x Mécanique, électricité, électronique > NSF 254 Structures métalliques (y.c. soudure, carrosserie, coque bateau, cellule avion) >
> NSF 254s Soudage, assemblage, pose, d'ensembles métalliques et de chaudronnerie >

Activités visées

Il assure la réalisation des joints soudés à plat et en toutes positions sur des ouvrages soumis à des exigences élevées, en utilisant les deux procédés de soudage semi-automatique et TIG. Le soudeur assembleur industriel intervient généralement debout. Il doit posséder une bonne condition physique car le métier est exigeant physiquement. Selon l'organisation de l'entreprise, le travail s'effectue en horaires réguliers de jour ou postés en 2 × 8, voire en 3 × 8. Il s'agit d'un travail répétitif ou varié, exigeant une attention soutenue. Certains risques comme la fatigue visuelle, les brûlures, les fumées ou vapeurs nocives, ou encore le bruit imposent l'utilisation des équipements de protection individuelle et collective. Au sein d'une équipe, il est sous l'autorité d'un hiérarchique. Dans la réalisation des ouvrages, il intervient en amont par l'assemblage des éléments métalliques et en aval par des activités de contrôle dimensionnel. Les instructions, fournies par son hiérarchique, sont données au moyen d'une fiche de consignes ou orales, accompagnée de plans et d'une gamme de fabrication, selon le degré de complexité du travail et l'organisation de l'entreprise. Autonome dans la mise en oeuvre de son installation de soudage et des équipements connexes, le soudeur assembleur industriel respecte les instructions d'un descriptif de mode opératoire de soudage (DMOS) : préparation du joint, réglages, répartition des cordons de soudure, position de soudage… obligatoire pour des travaux soumis à réglementation ou réalisés dans le cadre d'un système d'assurance de la qualité. Pour des travaux de moindre exigence, il définit tout ou partie de l'opération de soudage et intervient sur le choix du procédé, des consommables, des modes opératoires et des paramètres. Il assure l'autocontrôle de son travail en procédant aux opérations de vérification avant, pendant et après le soudage en réalisant le contrôle qualité.
[Se référer à la fiche source pour plus de détails]

Appellations professionnelles possibles

  • soudeur
  • soudeur industriel
  • soudeur TIG
  • soudeur semi-automatique

Environnements de travail

  • fabrication de constructions métalliques, de réservoirs et citernes métalliques, de générateurs de vapeur, de matériel de levage et de manutention
  • chaudronnerie-tuyauterie
  • construction navale et maritime

BLOCS DE COMPETENCES

FRANCE-COMPETENCES
RNCP34502BC01

BLOC :
Assembler et souder à plat des ouvrages métalliques avec les procédés de soudage semi-automatique et TIG

Souder à plat avec le procédé de soudage semi-automatique
Souder à plat avec le procédé de soudage TIG
Monter des éléments métalliques par pointage
Redresser et anticiper des déformations sur des ensembles métalliques
Déterminer les variables d'une opération de soudage sur un ensemble métallique

MODALITES D'EVALUATION:

Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu : b) d'un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat c) des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d'un parcours de formation

FRANCE-COMPETENCES
RNCP34502BC02

BLOC :
Souder en toutes positions des ouvrages métalliques avec les procédés de soudage semi-automatique et TIG

Souder en toutes positions avec le procédé de soudage semi-automatique
Souder en toutes positions avec le procédé de soudage TIG

MODALITES D'EVALUATION:

Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu : b) d'un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat c) des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d'un parcours de formation.