BlocsDeCompetences .org

-- Construire un parcours de formation --

Assistant de production (RNCP34316)

Formation et/ou diplôme proposée au RNCP par le certificateur : CENT EUROPEEN FORMATION PRODUCTION FILMS

Branches de formations NSF

NSF 3xx Domaines technico-professionnels des services > NSF 32x Communication et information > NSF 323 Techniques de l'image et du son, métiers connexes du spectacle >
>

Activités visées

1) Préparation d'un projet de production (long-métrage, série, documentaire, magazine) lecture des projets (scenario de long métrage ou d'unitaire, bible de série, dossiers documentaires, concept de magazine) analyse des projets afin de vérifier si le projet correspond à la ligne éditoriale de la société de production accompagnement de l'auteur tout au long du processus d'écriture révision de scénario (script-doctoring) finalisation de la première évaluation financière du scénario / script définition des moyens humains et techniques d'un projet et du temps de tournage estimation du temps de tournage en fonction de la complexité du projet estimation de la première évaluation financière d'un projet élaboration du plan de financement d'un projet établissement des dossiers de demande d'aide correspondant aux enjeux de production 2) Gestion de la production et suivi de la postproduction d'un projet (long-métrage, série, documentaire, magazine) élaboration des plannings de production recrutement des équipes préparation technique et logistique d'un projet établissement du plan de travail définitif avec l'assistant réalisateur et le directeur de production établissement du devis général avec le directeur de production après négociation avec les différents chefs de poste pour l'évaluation de leurs besoins préparation des contrats des comédiens et des techniciens respect des conventions collectives applicables gestion administrative et juridique du tournage avec le directeur de production et le régisseur général (coordination des autorisations de tournage, DASS, animaux…) coopération avec les équipes de réalisation, notamment l'assistant du réalisateur rédaction quotidienne de la feuille de service réalisation du reporting auprès du producteur du suivi du tournage (retards, conflits, imprévus, accidents…) suivi permettant de mobiliser auprès du CNC des soutiens financiers dans le cadre du fonds de soutien pour un long métrage respect du cahier des charges de la chaine ou de la plateforme réservation de studios de montage, d'auditorium de mixage gestion des fichiers audio sauvegarde et sécurisation des rushes contribution au travail d'interface entre le tournage et la postproduction gestion des demandes de devis aux laboratoires assurer l'interface des équipes de postproduction organisation de la projection test 3) Suivi administratif et juridique d'une société de production traitement des appels téléphoniques traitement des mails reporting au producteur gestion des emplois du temps des équipes organisation des déplacements des équipes rédaction de documents de nature juridique et administrative édition et suivi des documents émis par la société (contrats, factures…) interface avec le comptable ou l'expert-comptable de la société Les activités relatives à l'option sont : 4) Gestion de la communication et du marketing digital d'une production de long-métrage et audiovisuelle participation au déploiement de la stratégie de marketing digital rédaction d'étude de marché étude du public cible contribution aux éléments de campagne nécessaires à la mise en ligne élaboration du cahier des charges de la société de production création du site internet permettant la mise en place et le développement de la stratégie de communication et de marketing digital choix des éléments de l'identité visuelle du site web animation des réseaux sociaux et création de contenus consolidation et développement du réseau de la société de production (amis Facebook, Newsletter...) communication sur les forums de discussion suivi des relations presse participation au déploiement de la stratégie de marketing digital définition de la stratégie digitale suivi de la performance du site internet (reporting quotidien au producteur/gérant de la société) définition des règles de bonne conduite de la communauté respect de la nétiquette (déontologie appliquée à internet) application de la législation en vigueur sur la protection des données (ex : RGPD) pistage (tracking des utilisateurs par l'enregistrement et à l'analyse du comportement des utilisateurs sur Internet) participation à la gestion des outils de communication de l'entreprise (newsletters, community management (gestion de la marque sur les réseaux sociaux) entretien des informations diffusées sur le site animation des discussions participation aux débats avec les internautes réalisation d'une veille sur les retombées de la production des films ou des programmes être modérateur en vérifiant le contenu généré par les utilisateurs du site web coordination avec la société de production contribution à la diffusion d'informations sur le site internet de la société et à son référencement entretien des informations diffusées sur le site mise en place des partenariats avec des sociétés, des bloggeurs, des influenceurs, des institutionnels ou autre actualisation des données de mesure de l'audience -reporting auprès du producteur et du réalisateur collecte de données sur le film coopération avec les équipes de distribution des salles inscription des films et des programmes de stock dans les festivals participation à des opérations marketing participation à l'organisation d'événements analyse des retombées dans la presse suivi des recettes en salles suivi de diffusion des programmes / long métrages suivi dans un tableur des différents ayants-droits et de leurs pourcentages vérification des ayants droits
[Se référer à la fiche source pour plus de détails]

Appellations professionnelles possibles

  • La certification permet d'exercer les métiers suivants : assistant de production, chargé de production, chargé de projet audiovisuel, programmateur, TV producer assistant, régisseur adjoint, assistant de production, chargé de production, assistant distribution .
  • Après 2 ans d'expérience : il peut évoluer sur des postes de régisseur général, responsable de production, responsable de production, chargé de projet audiovisuel, responsable technique, programmateur ou encore business affairs and sales, chargé de projet marketing, responsable commercial dans les domaines cinématographique et de l'audiovisuel.
  • 5 ans d‘expérience ou plus : il peut évoluer sur des postes directeur de production, responsable de production, producteur, producteur exécutif, directeur marketing, directeur des ventes, directeur des acquisitions.

Environnements de travail

  • Le métier d'assistant de production est bien identifié dans les secteurs du cinéma et de l'audiovisuel. Après avoir exercé ces fonctions quelques années, les assistants de production deviennent dans la majorité des cas chargés de production, administrateurs de production ou directeurs de production, voire producteurs eux-mêmes (de courts-métrages d'abord, et à plus long terme de longs-métrages, ou de programmes audiovisuels).
  • L'assistant de production exerce ses activités dans le secteur cinématographique et audiovisuel : production de films, de programmes pour la télévision, de films institutionnels et publicitaires ; postproduction de films cinématographiques, de vidéo, de programmes de télévision, distribution de films cinématographiques, de programmes pour la télévision, de films institutionnels et publicitaires.

BLOCS DE COMPETENCES

FRANCE-COMPETENCES
RNCP34316BC02

BLOC :
Gestion de la production et suivi de la postprduction d'un projet (long-métrage, série, documentaire, magazine)

2.1. Identifier les besoins humains et matériels en tenant compte des financements accordés dans l'objectif d'identifier et de recruter les techniciens compétents.
2.2. Rassembler les différents documents liés à l'organisation d'un tournage en organisant des réunions de travail avec les différents chefs de poste pour assurer le bon déroulement du tournage.
2.3. Effectuer une dernière lecture des devis et préparer un échéancier du suivi des dépenses avec l'administrateur de production pour assurer le déroulement optimal du tournage.
2.4. Préparer les contrats des comédiens et des techniciens avec l'administrateur de production dans le respect de la convention collective applicable.
2.5. Rassembler les données administratives fiables et vérifiées afin de les exploiter dans l'établissement des déclarations préalables à l'embauche (DPAE) conformément au droit social en vigueur.
2.6. Rédiger la feuille de service qui constitue le plan de travail de la journée de tournage du lendemain, en coopération avec l'assistant réalisateur dans l'objectif d'organiser le tournage du projet.
2.7. S'intégrer et se positionner de manière efficace dans une équipe de tournage afin d'assurer le reporting, notamment lors d'accidents, de retards et d'imprévus, pour assurer le bon déroulement du tournage.
2.8. Revoir quotidiennement le plan de travail avec l'assistant réalisateur et le directeur de production afin de tenir compte des imprévus et des dépassements dans le suivi des dépenses.
2.9. Gérer les fichiers vidéo en vue de paramétrer leurs transformations aux différentes étapes de la post-production, tout en sauvegardant et sécurisant les rushes.
2.10. Assurer le lien entre le tournage, les prestataires de la postproduction et la société de production afin de contribuer à un déroulement fluide du tournage.
2.11. Gérer les dernières demandes de montage du réalisateur et procéder à une modification du budget dans l'objectif de finaliser le projet.
2.12. Organiser une projection test en présence des principaux chefs techniques intervenant dans les aspects artistiques afin de valider

MODALITES D'EVALUATION:

Test écrit Les candidats doivent répondre à différentes questions par écrit sur la production d'un long métrage, d'une série, d'un documentaire et d'un magazine de l'organisation du tournage. Étude de cas Sur la base de l'analyse d'un scénario de long-métrage, d'une « bible » de série, d'un dossier documentaire ou d'un cahier des charges de magazine, les candidats doivent établir un plan de travail et du devis définitif et d'un échéancier de suivi des dépenses. Mise en situation professionnelle simulé Évaluation des compétences C2.4 à C2.5 Les candidats doivent rédiger des projets de contrats de travail et exécution des DPAE. Mise en situation professionnelle simulée Évaluation des compétences C2.6 au C2.8 Les candidats doivent rédiger un plan de travail d'une journée de tournage (feuille de service). Étude de cas Évaluation des compétences C2.9 à C2.10 A partir de cahier des charges d'un long métrage, d'une série, d'un documentaire ou magazine les candidats doivent élaborer le planning de post-production du projet. La validation du bloc se matérialise par la remise d'un certificat.

FRANCE-COMPETENCES
RNCP34316BC03

BLOC :
Suivi administratif et juridique d'une société de production

3.1. Traiter les appels téléphoniques et les mails afin d'assurer un reporting régulier au producteur.
3.2. Gérer les plannings d'activité et les déplacements des personnels de la société de production afin d'optimiser le suivi du projet de production.
3.3. Assurer le suivi des contrats et leur bonne exécution en contrôlant les documents émis par la société par la tenue d'un tableau de suivi des factures et des notes de frais.

MODALITES D'EVALUATION:

Mise en situation professionnelle Réalisation de jeux de rôles avec ses pairs au sujet d'une demande fictive choisie par le formateur. Mise en situation professionnelle A partir d'un cahier des charges relatant les rendez-vous et tâches quotidiennes d'un producteur, les candidats doivent élaborer un planning sur un logiciel approprié. Cas pratique D'après une situation donnée par le formateur, les candidats doivent rédiger des actes juridiques liés à la production. La validation du bloc se matérialise par la remise d'un certificat.

FRANCE-COMPETENCES
RNCP34316BC04

BLOC :
Gestion de la communication et du marketing digital d'une production de long-mètrage et audiovisuelle ( option)

4.1. Établir une étude stratégique de lancement (objectifs, cibles, délais de livraison, référencement…) incluant une étude de marché et une analyse de la cible en fonction des objectifs de la société.
4.2. Établir un cahier des charges incluant une étude technique et détaillée du projet et de ses fonctionnalités, une étude de la stratégie de référencement et la définition de l'arborescence et des rubriques du site afin d'identifier les besoins de la société de production.
4.3. Définir et mesurer des critères de performance d'un site en fonction de sa stratégie digitale afin de déterminer le nom de domaine (référencement) et le mode d'hébergement.
4.4. Définir l'identité visuelle du site web (couleur, typographie, logo, iconographie, choix des templates...) afin de créer le site web.
4.5. Intégrer les contenus pertinents (textes, films, images) en veillant à la densité de mots clés et au ratio textes/images dans l'objectif d'assurer une meilleure visibilité au site web.
4.6. Optimiser le référencement automatique du site web sur les moteurs de recherche par la mesure de la performance d'un site et l'efficacité des actions marketing dans l'objectif d'assurer une meilleure visibilité au site web.
4.7. Mettre en place une stratégie communautaire (réseaux sociaux pertinents à exploiter, profil de la communauté, fréquence idéale de publication, temps accordé...) en définissant les objectifs sur les réseaux sociaux et de la communauté, et en déterminant l'audience dans l'objectif de développer la notoriété de la société de production.
4.8. Définir les valeurs (culture, codes sociaux et langagiers) et les règles de bonne conduite de la communauté (respect de la nétiquette, protection des données personnelles…) et les faire appliquer dans le respect de la réglementation ( ex : RGPD).
4.9. Définir et mettre en place les indicateurs de mesure pertinents, notamment de pistage, permettant de valider les objectifs atteints en vue de valoriser la communication autour d'un long-métrage ou d'un programme audiovisuel.
4.10. Assurer le rôle d'interface entre la société de production et la communauté web en tissant un lien permanent avec les membres de cette communauté grâce à l'animation de la communauté (susciter le débat, relancer la discussion sur des évènements crées et partagés) dans l'objectif de fidéliser la communauté, tout en réalisant une veille continue et en vérifiant la qualité du contenu généré par les utilisateurs, le tout dans le respect de la nétiquette.
4.11. Rédiger, planifier la publication et publier les contenus des influenceurs (blogs, microblogging, Twitter), notamment dans le cadre de partenariats avec des réseaux reconnus dans le secteur cinématographique et/ou audiovisuel.
4.12. Analyser les retombées et mesurer l'audience à l'aide des outils de reporting et faire remonter les réactions de la communauté auprès du producteur.
4.13. Collaborer à la promotion d'une oeuvre et au regroupement des informations sur le film (interview des comédiens, bande annonce...) en coordination avec les équipes distribution salles.
4.14. Gérer l'inscription des films en festival après avoir listé les festivals pertinents selon des critères spécifiques (exclusivité, année de production, durée du film, genre du film…) afin d'organiser la visibilité du projet.
4.15. Gérer une avant-première avec le distributeur par la conception d'un plan de placement de produits et/ou de sponsoring dans l'objectif d'optimiser les retombés marketing.
4.16. Analyser les critiques, les articles de presse et les performances des campagnes digitales dans un compte-rendu permettant d'analyser les retombées du projet.
4.17. Suivre les recettes en salle (ayants droits, relation diffuseur, exploitants…) et de la commercialisation (audiovisuel, internet) par l'établissement d'un tableau récapitulatif des différents ayants-droits et le pourcentage qui leur est attribué afin d'analyser les résultats de la diffusion du projet.

MODALITES D'EVALUATION:

Étude de cas et soutenance orale Les candidats auront à réaliser une étude de cas sur la stratégie de lancement d'un projet cinématographique ou audiovisuel une société de production en centre de formation suivie d'une soutenance orale. Chaque candidat (e) tire au sort un sujet de mise en situation, dont l'objectif est d'établir une stratégie de présence et de communication digitale pour une société de production. Mise en situation professionnelle réelle Évaluation des compétences C4.3 à C4.6 A l'issue du stage en entreprise, est évaluée la création du site internet d'une société de production/ distribution. Lors de la présentation du site face à un jury, les candidats doivent pouvoir justifier à l'oral la pertinence de leur choix. Mise en situation professionnelle reconstituée Évaluation des compétences C4.7 à C4.12 D'après une problématique donnée, les candidats doivent en groupe élaborer une stratégie digitale pour donner une plus grande visibilité de la société et de ses projets. Mise en situation fictive Évaluation des compétences C4.13 à C4.17 D'après une problématique donnée, les candidats doivent en groupe mettre en place une stratégie de communication de lancement dans le cadre de la distribution d'un film. La validation du bloc se matérialise par la remise d'un certificat.

FRANCE-COMPETENCES
RNCP34316BC01

BLOC :
Préparation d'un projet de production ( long-métrage, série, documentaire, magazine)

1.1. Lire et analyser un (scénario d'un long-métrage, concept d'une série, dossier documentaire…) à l'aide de la rédaction d'une fiche de lecture en vue de définir la direction du projet de production.
1.2. Construire une relation avec l'auteur et un espace de discussion afin d'enrichir le projet en apportant une analyse extérieure, en identifiant ses forces et ses faiblesses et en faisant des propositions de révision du scénario.
1.3. Rédiger une note d'intention de production reprenant les principaux atouts du projet et permettant au lecteur comprendre la stratégie mise en place par le producteur en vue de financer le projet.
1.4. Evaluer de manière opérationnelle les besoins d'un tournage en rédigeant une feuille de dépouillement afin de constituer un plan de travail estimatif.
1.5. Chiffrer les besoins du film (matériel / main d'oeuvre humaine...) afin de dresser un devis estimatif d'un projet.
1.6. Identifier les sources de financement en fonction des caractéristiques d'un projet afin d'établir les dossiers de demande de subvention correspondants.

MODALITES D'EVALUATION:

Mise en situation professionnelle reconstituée Évaluation des compétences C1.1 à C1.3 Les candidats doivent justifier à l'oral la pertinence de leur choix: Rédaction d'une fiche de lecture, Rédaction d'une note d'intention de production. Etudes de cas A partir d'un scénario de long-métrage, une « bible » de série, un dossier documentaire et un cahier des charges de magazine, les candidats doivent réaliser : le dépouillement général et élaborer un plan de travail estimatif l'estimation financière du projet la rédaction d'un dossier de demande d'aide de financement. La validation du bloc se matérialise par la remise d'un certificat.